Alerte pollen ambroisie - VAUCLUSE

« Des pollens d’ambroisie pour la rentrée !

Ce 1er septembre marque la rentrée scolaire mais aussi le début de l'automne météorologique après un des étés les plus chauds jamais observé en France qui se classe au 2ème rang après l’été 2003.  Ces températures élevées ont favorisé le développement et la croissance des plants d’ambroisie qui émettent depuis plusieurs semaines déjà leurs pollens très allergisants. Pour ces premiers jours de septembre, les concentrations de pollens d’ambroisie seront encore très élevées surtout lors des périodes ensoleillées et venteuses. D’après Météo France, des orages pourront potentiellement éclater sur l’ensemble du pays pour ces premiers jours de septembre et pourront apporter temporairement et localement un peu de répit aux allergiques en venant plaquer les pollens au sol. 

Le risque d'allergie sera de niveau élevé dans le Vaucluse . Le risque d’allergie sera faible à moyen ailleurs.

Retrouvez dans le lien ci-dessous les prévisions de pollinisation journalières des ambroisies jusqu'à J+5 pour la France entière : https://www.pollens.fr/cartes-de-modelisations

Agir contre l'expansion de l’ambroisie est un enjeu majeur de santé publique qui requiert l'implication de toutes et tous ! S'il y a seulement quelques plants d’ambroisie, mettez un masque et des gants et arrachez-les et laissez-les sécher sur place (surtout ne les transportez pas pour éviter de disséminer les graines ailleurs). Pensez à signaler la zone sur la plateforme www.signalement-ambroisie.fr

Quelques conseils pratiques pour les allergiques : suivez vos traitements et consultez votre médecin en cas de symptômes, consultez régulièrement la carte de vigilance des pollens sur notre site internet, rincez vos cheveux le soir, aérez au moins 10 min par jour avant le lever et après le coucher du soleil, évitez de faire sécher le linge à l’extérieur, gardez les vitres des voitures fermées pour éviter que les pollens ne rentrent dans l’habitacle, évitez les activités sportives à l’extérieur qui entraînent une surexposition aux pollens. Attention aussi à la pollution atmosphérique à l’ozone qui pourra exacerber les allergies aux pollens dans certaines grandes villes. »