Exposition René Seyssaud - la couleur exaltée au Musée de Nîmes

Culture

René Seyssaud est un peintre provençal, précurseur du Fauvisme. Natif de Marseille mais d’origine vauclusienne, il suit dès l’âge de treize ans, un apprentissage à l’Ecole des Beaux-Arts de Marseille. En 1885, il entre dans l’atelier de Pierre Grivolas à l’Ecole des Beaux-Arts d’Avignon. Des expositions successives à Paris (Salon de la Société des beaux-arts en 1893, Salon des Indépendants en 1894, Galerie Vollard en 1899, Galerie Berheim-Jeune de 1901 à 1910, Salon d’Automne à partir de 1904…) le révèlent à la critique comme un novateur.

Seyssaud est surtout connu pour ses natures mortes, ses paysages et ses figures de la vie paysanne. Il trouve son inspiration dans la Provence et plus particulièrement sur deux sites. Celui du Ventoux où il s’installe à Villes-sur-Auzon, un village du Vaucluse dans lequel se situent les fermes de sa famille. Là, il observe les paysages et les paysans dans leur travail. Le site de Saint-Chamas, près de l’étang de Berre, est sa deuxième source d’inspiration. Il y construit une maison en 1904, dans laquelle il demeure jusqu’à sa mort, et s’y établit avec sa femme, une paysanne qu’il a épousée en 1898. Toutefois, il n’abandonne pas ses origines vauclusiennes, gardant un pied-à-terre à Villes-sur-Auzon et ne manquant pas d’y faire de longs séjours chaque été.

Infos pratiques